Le risque résiduel, qui l’assume ?

Afin d’assurer une maîtrise plus précise et efficace des risques, l’approche prudentielle des groups de travail de la BRI- Banque des Règlements Internationaux- préconisent de prendre en compte le risqué opérationnel.

Ainsi, selon la définition de Bâle II (Directive CRD), on entend par risque opérationnel, “le risque des pertes dues à des personnes, processus ou systèmes défaillants ou résultant d’événements externes. Cette définition intègre en particulier le risque de non-conformité”.